Quelles techniques pour limiter la prolifération des champignons et mousses sur une toiture ?

La rétention de l’eau sur le toit ou des fissures au niveau du revêtement sont des situations anormales qui nécessitent une
prise en charge urgente et efficace. Ces problèmes sont généralement dus à la présence de mousse et de champignons sur la
structure. À défaut de les éliminer, des mesures peuvent être prises pour empêcher leur développement. Gino Costellat, spécialiste du nettoyage de toiture en Essonne (91) vous propose quelques techniques afin de limiter la prolifération des champignons et des mousses sur les tuiles de toit.

Le nettoyage des tuiles de toit

Pour éviter les dégâts dus à l’infiltration de l’eau et de l’humidité, il est nécessaire d’enlever fréquemment la
mousse
, le lichens et les champignons de votre toiture. Cela peut se faire par un nettoyage de votre toit régulier.
Les travaux de nettoyage de toiture se réalisent généralement en période estivale ou pendant le printemps à condition que le
temps soit suffisamment clément. Pour ce faire, vous pouvez procéder par brossage ou nettoyage haute pression. Si vous optez
pour un nettoyage à pression, veillez à ne pas y aller trop fort pour éviter d’endommager la surface. Même s’il s’agit d’une
technique rapide et efficace à mettre en œuvre, elle n’est malheureusement pas adaptée aux structures fragiles.

Pour empêcher véritablement la prolifération, il est nécessaire de ne pas attendre que la mousse couvre toute la toiture avant
de procéder à son nettoyage. Vérifiez de façon régulière que les lichens et champignons ne se sont pas incrustés sous les
panneaux de votre toit. Pour cela, vous devez avoir l’œil d’un expert pour un diagnostic précis. L’objectif de l’entretien
régulier de la structure est de maintenir des tuiles propres et un toit étanche et sain qui isole l’habitation. N’hésitez pas
à contacter une entreprise comme Gino Costellat spécialisée dans les travaux de couverture pour gagner du temps et
bénéficier d’une prestation de grande qualité.

Prolifération des champignons sur une toiture

L’hydrofugation de la toiture

Le nettoyage est une solution pratique qui ne permet toutefois pas d’en finir définitivement avec la prolifération des
végétaux indésirables sur les tuiles de toiture. La technique de l’hydrofugation peut s’avérer très utile pour résoudre de
façon efficace le problème. Elle consiste à appliquer un traitement dit hydrofuge sur la surface de la
toiture. Il s’agit d’un produit imperméabilisant composé de fongicide et d’algicide qui est fréquemment utilisé pour
éradiquer la mousse et le lichens jusqu’à leurs souches. À l’application, il transfère ses propriétés à la toiture en la
rendant plus étanche et moins vulnérable à la pollution. Le pouvoir auto nettoyant de l’hydrofuge empêche les saletés de
s’incruster dans votre matériau de couverture. Ceux-ci sont emportés par les eaux de pluie lors des averses.

Dans la pratique, il existe différents types de traitements hydrofuges : ceux à effet perlant et les
filmogènes
. Veillez donc à choisir le produit le plus adapté à votre type de revêtement (tuiles, ardoises, lauzes,
toiture-terrasse…). Quel que soit le type de traitement utilisé, l’effet ne dure qu’un temps (entre 3 et 5 ans) et il
faudra hydrofuger la toiture à nouveau après cette période.

L’utilisation de produits anti-mousse

Pour traiter votre toit, notamment les tuiles, vous pouvez le pulvériser de façon préventive au moins une fois par an avec un
produit anti-mousse algicide. Les produits de démoussage sont particulièrement efficaces pour enlever la mousse, le lichens, les
algues, les champignons et empêcher leur formation. Cependant, il est essentiel de respecter les doses
conseillées
pour éviter le risque d’intoxication. Il existe également plusieurs produits biologiques respectant
l’environnement que vous pouvez utiliser pour le démoussage de votre toiture. C’est le cas du bicarbonate de soude et de l’eau de
javel qui s’utilisent pour certains types de toits en particulier.

La pose de fils de cuivre

L’oxydation du cuivre par l’eau est également une solution pratique contre l’apparition de mousse et de champignons sur un toit.
Il suffit de disposer des fils de cuivre au ras et sur le haut de la toiture pour en observer l’effet après une petite pluie. Le
vert-de-gris produit par le cuivre se dépose dès les premières averses sur toute la surface du toit. La présence de ces objets
métalliques n’empêche pas l’entretien régulier des tuiles de la toiture. De plus, les fils de cuivre doivent être
changés au bout de cinq ans
pour continuer à éviter le développement de la mousse et des lichens. Lorsque le toit est
composé de différents pans, il est important de tendre le fil de cuivre au point le plus haut. Plus la surface à couvrir est
grande, plus le diamètre du cuivre à utiliser doit être élevé.

De plus, quelle que soit la technique choisie, il est important de ne pas s’improviser nettoyeur de toit au risque d’endommager la
structure. L’idéal est de demander conseil à un professionnel de la toiture ou le faire intervenir directement
pour réaliser les travaux. Gino Costellat est notamment à votre entière disposition pour tous vos projets de toiture en Essonne
et à proximité.

optimisation Yourtextguru

DEVIS GRATUIT